Le forum du site Dark-Hunter Francophone
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion








Partagez | 
 

 THE LEAGUE #5 - Born of Silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Lun 16 Sep 2013, 10:47

SUJET CONTENANT DES SPOILERS... les gens sont prévenus que de toute façon, dans les sujets concernant les livres sortis en VO et ne sont donc pas sortis en français, il y a forcement des choses qui vont sortir (des révélations, des surprises)! On ne peut pas non plus en discuter si on ne peut pas partir dans certains détails...

Donc je ne répéterais jamais assez : ne venez pas dans ces sujets si vous ne voulez pas en savoir trop !

Résumé
La mort rôde la nuit...

Kere, le dieu de la mort Caronese, est le second plus célèbre membre de l'organisation de l'ombre appelée Sentella. Tel un engin explosif, il est connu pour semer la terreur dans le cœur de tous ses ennemis et dans celui de la Ligue, la mise à prix sur sa tête est impressionnante. Personne en dehors de la Sentella ne connait sa véritable identité.

Zarya Starska a grandi à la dure dans les rues de l'enfer. A cause de ses convictions politiques, son père a été catégorisé comme traître et sa famille chassée jusqu'à être au bord de l'extinction. Mais Zarya rêve d'une vie différente et d'un monde différent. Un monde où la main de fer du gouvernement Caronese ne détruit pas la vie des citoyens. En tant que leader de la résistance, son but est de renverser le gouvernement qui a prit la vie de son père..

Son bras droit est un homme mystérieux connu seulement sous le nom de Kere.

A la lumière du jour...

Kere a un sombre secret. Bien qu'il soutient la résistance, il travaille aussi à mettre à mal sa propre famille - les Cruels. Né et élevé dans une des plus ancienne et plus noble famille des Systèmes Unis, le véritable nom de Kere est Darling Cruel. Et ce qu'il désire le plus, c'est voir son oncle, qui a volé la couronne de son père, payer pour ses crimes.

Si vous racontez un mensonge assez longtemps, il devient la vérité...

La vie entière de Darling est un mensonge. Personne n'a jamais vu le "vrai lui". Personne sauf Zarya. Elle est la seule personne en qui il ferait confiance en lui disant la vérité. Mais lorsqu'elle le trahit en utilisant une arme qu'il avait conçue pour elle, et qu'elle l'utilise contre des membres de la famille de Darling, pour lesquels il mourrait en les protégeant, rien ne va plus.

Le héros est maintenant un monstre...

Profondément trahi, Darling devient un ennemi encore pire que son oncle. Son but n'est plus seulement de régner, mais aussi de tuer tous les membres de la résistance qu'il peut trouver. Il ne se reposera pas tant qu'ils ne seront pas tous morts et Zarya inclue.

La main du destin...

Zarya est le seul espoir d'atteindre le cœur de l'homme que ses hommes ont considérés comme leurs alliés. Un homme qui la hait d'une fureur si grande qu'elle sait que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne la tue. Mais si elle peut trouver la part de lui qui un jour lui a fait confiance, la part de lui qui l'a aimée, elle pourrait être capable de sauver non seulement sa propre vie, mais celles de siens. Une  mission impossible.

Heureusement, elle ne joue pas au jeux de hasard.



Dernière édition par Aliénora le Mer 04 Nov 2015, 18:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mar 05 Nov 2013, 12:02

ATTENTION ! NE SURTOUT PAS LIRE SANS AVOIR LU LES LIVRES PRÉCÉDENTS !!!

J’en veux encore ! Cet énorme roman est pour moi le meilleur – pour l’instant – de la série « The League ». Dès le début, impossible pour moi de le lâcher. Ce qui arrive à Darling est si horrible que j’ai voulu savoir comment tout ça allait pouvoir se terminer. Cet univers est violent, cruel, sans pitié, monstrueux. Et « Born of Silence » en est le parfait exemple. Ce roman démontre aussi jusqu’où la haine et la perversité humaine peuvent aller. Mais pour que vous compreniez mieux, je vais devoir révéler ce qui se passe au cours des premiers chapitres, et le contexte. Darling, comme on le saiit déjà, fait partie de la Résistance et mieux encore, il fait partie de la Sentella (avec Nykyrian, Syn, Hawk, Maris…). Bien sûr, personne dans la Résistance ne connait leur véritable identité. Et pour cause, la famille de Darling dans le cas présent, fait partie de leurs pires ennemis. Mais pour eux, Darling s’appellent Kere, leur modèle, leur meilleur combattant, membre de la célèbre Sentella. Et depuis des années, il vit une relation passionnée avec Zarya, une de leur leader qui pourtant n’a jamais vu son véritable visage (le jour, au combat, il porte un masque… et il ne la rejoint que dans l’obscurité totale). Pour la protéger et se protéger lui-même, jamais il ne lui a dit qui il était. Tout bascule le jour la Résistance s’empare de lui, tue sa sœur devant ses yeux et le soumettre à une torture d’une violence inouïe qui va durer des mois. Zarya « ignore » la technique d’interrogatoire de ses hommes, ignore même qu’il ne peut pas répondre, puisqu’ils l’ont muselé (muselière qui, les mois passant, va s’incruster dans sa peau…). Ce qui lui font subit dépasse l’entendement… les mois passent, le Sentella retrouve enfin sa trace et attaque la Résistance. Zarya comprend trop tard qui est réellement cet homme… Nykyrian, Syn et les autres leur tombent dessus. C’est un massacre. Pas de pitié pour les tortionnaires. Darling en réchappe, mutilé à l’extrême et l’esprit brisé… sa vengeance le mène, une fois rétabli, vers une cruauté sans précédent envers tous ceux qui, depuis son enfance, l’ont humilié, blessé, abattu plus bas que terre. Mais dans sa folie meurtrière, il a « épargné » une seule personne : Zarya. Qu’il a vendue comme esclave sexuelle à un souteneur. Darling se perd. Les projets d’assassinats contre lui se multiplient mais il est dur à atteindre et à abattre.

Dès ma première rencontre avec Darling j’ai compris qu’il jouait double-jeu. En public, il est un aristocrate faible… et gay. Statut qui dans son milieu et sa famille lui a valu depuis l’adolescence, des railleries, des insultes et des sévices. Même ses compagnons de la Sentella le croient gay, seul Maris, son ami de toujours, est au courant. Car Maris est son opposé : pour ne pas jeter le déshonneur sur sa famille il a, pendant des années, prétendu être hétéro. Depuis, il s’est révélé tel qu’il était mais les deux hommes continuent de s’entraider (Maris est depuis toujours, amoureux de Darling). Pourquoi Darling aurait choisi de se faire passer pour ce qu’il n’est pas sachant tout ce que cela impliquerait pour lui ? Pourquoi ne se défend t’il pas contre les coups portés par son oncle alors qu’il lui serait facile de la briser en deux d’une seule main ? Vous le saurez en lisant le livre, je ne peux pas tout dévoiler (j’en ai déjà trop dit). Mais voilà pourquoi je n’ai pas pu lâcher ce livre avant la fin, plusieurs questions se bousculaient dans ma tête : comment Darling allait-il pouvoir se relever de telles horreurs ? Comment allait réagir la Résistance lorsqu’ils allaient découvrir qu’ils venaient de détruire un de leurs héros ? Et la vengeance de Darling… elle allait être terrible. Mais serait-il en état de combattre ? Je voulais qu’ils souffrent autant qu’ils l’avaient fait souffrir.

La voie de la guérison et du pardon va être très longue et chaotique pour Darling, son salut viendra de Maris, qui est le seul donc, à connaître le lien qu’il avait avec Zarya. Et malgré la haine que Darling éprouve pour elle actuellement, il se dit qu’elle seule pourrait vraiment le faire sortir de sa folie. A condition bien sûr, qu’il ne l’a tue pas. Mais Maris est près à tout pour le sauver… même à tuer.
Parmi les personnages secondaires, Maris est celui que j’attendais. Lui et Darling sont indissociables l’un de l’autre. L’amour qu’ils se portent est sincère et touchant. Maris sait pourtant que son amour pour Darling n’est pas partagé de la manière qu’il le souhaiterait. Il l’accepte malgré tout. Par delà le message véhiculé dans chaque roman de Sherrilyn Kenyon : on peut toujours se relever du pire, il ne faut jamais perdre espoir. C’est un énorme message sur la tolérance et l’acceptation de la différence qui est donné dans « Born of Silence ». Une critique à peine voilée de notre société actuelle (et passée) où l’homophobie fait encore légion. L’histoire de Darling démontre aussi très bien à quels extrêmes l’ignorance peut mener, et combien il est aisé de juger une personne par son apparence ou ses préférences. Sans savoir qui elle est vraiment. Heureusement, il y a ceux qui parviennent à voir au-delà de tout ça…


Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Magellouve
Parques
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 29
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mer 06 Nov 2013, 13:40

Aliénora a écrit:


Zarya « ignore » la technique d’interrogatoire de ses hommes, ignore même qu’il ne peut pas répondre, puisqu’ils l’ont muselé (muselière qui, les mois passant, va s’incruster dans sa peau…).
C'est même pire que ça. Ce n'est pas "juste" une muselière, quand c'est mis en place ça devient une sorte... d'oursin (à défaut de meilleur terme) qui s'enfonce dans son palais, dans sa langue, et, parce qu'ils l'ont mis trop loin, dans sa gorge...
Sin va devoir avoir recours à beaucoup de chirurgie pour lui retirer sans le tuer...

Aliénora a écrit:
Ce qui lui font subit dépasse l’entendement… les mois passent, le Sentella retrouve enfin sa trace et attaque la Résistance. Zarya comprend trop tard qui est réellement cet homme… Nykyrian, Syn et les autres leur tombent dessus. C’est un massacre. Pas de pitié pour les tortionnaires.
Franchement, j'ai beaucoup apprécier ce passage. Parce que si j'avais retrouvé mon ami dans cet état, mis en pièce, torturé de la pire de façon...
Ils ne tuent pas ceux qui n'y sont pour rien, mais les co***rds ne méritent aucune pitié...

Aliénora a écrit:
Darling en réchappe, mutilé à l’extrême et l’esprit brisé… sa vengeance le mène, une fois rétabli, vers une cruauté sans précédent envers tous ceux qui, depuis son enfance, l’ont humilié, blessé, abattu plus bas que terre.
Darling en mode berserk, j'ai trouvé ça assez sympa. Il est assez imaginatif comme type.
Bon... par contre, s'il avait pu le faire en prenant des bains réguliers...


Aliénora a écrit:
Mais dans sa folie meurtrière, il a « épargné » une seule personne : Zarya. Qu’il a vendue comme esclave sexuelle à un souteneur.
(C'est pas lui qui l'a vendue. Mais il a bien dit qu'il ne voulait plus la voir et que les autres membres de la Sentella pouvait bien en faire ce qu'ils voulaient.) Il aurait pu leur dire de la buter, il a été assez sympa.

Aliénora a écrit:
Je voulais qu’ils souffrent autant qu’ils l’avaient fait souffrir.
C'est ça.



Ce tome était beaucoup plus sombre que les précédents, et l'histoire de Darling est horrible et déchirante... J'avoue aussi avoir lu les pages correspondant aux scènes de tortures en diagonale...
Mais moi, celle qui m'a vraiment, mais alors vraiment gonflée dans ce tome, c'est le médecin du Palais...
"Vous pouvez me dire que c'est Darling qui vous a cassé la cheville." / "Mais non, ce n'est pas lui. Je vous assure que non." ... "La pauvre fille a trop peur de reconnaitre qu'il lui a cassé la cheville."
Bourrique ! Puisqu'elle te dit que c'est pas lui !!!!
Et ce n'est pas la seule accusation totalement injuste... Grrr...

Heureusement que Maris est là pour soulager un peu la pression dans l'histoire, parce que sans lui déjà rien n'aurait été possible, Darling n'aurait jamais pu émerger, et nous on aurait déprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mer 06 Nov 2013, 14:59

Effectivement, moi aussi j'ai eut envie de la tuer cette médecin.  Mais comme j'étais un peu sous pression en le lisant (en mode *Tue-les tous Darling ! Rien à foutre !), elle n'est pas la seule que j'ai eut envie de frapper.

"Born of Silence" est vraiment le plus sombre et le plus glauque... difficile de le lire, et pourtant impossible à lâcher parce qu'on veut assister (morbide je sais), à la vengeance sanglante de Darling.

"Muselière", c'est pour simplifier... c'était le plus simple pour qualifier ce truc. Mais c'est bien pire, c'est vrai... Sad


Dernière édition par Aliénora le Jeu 14 Nov 2013, 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Neratiti
Rat de bibliothèque
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 37
Localisation : Sur la plage, avec Savitar

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mer 06 Nov 2013, 16:47

Ça a l'air poignant ! J'aurai eu du mal à le lire... Trop de torture... L'histoire d'amour est un peu foireuses du coup... Je veux dire par là, je ne vois pas comment ça pourrai s'arranger entre eux ?

Comment s'appelle le gars mi-humain, mi-race Andarion, déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mer 06 Nov 2013, 17:01

Neratiti a écrit:
Ça a l'air poignant ! J'aurai eu du mal à le lire... Trop de torture... L'histoire d'amour est un peu foireuses du coup... Je veux dire par là, je ne vois pas comment ça pourrai s'arranger entre eux ?

Comment s'appelle le gars mi-humain, mi-race Andarion, déjà ?
Il s'apelle Nykyrian (Tome 1).

L'histoire entre Darling et Zarya n'est clairement pas simple du tout... car les souvenirs des tortures subies sont toujours là, et il continue parfois de l'associer à ça (et comment lui en vouloir !). Mais ça s'arrange, lentement et sûrement. Difficilement... en fait, c'est Maris qui va la donner en pâture à Darling en se disant qu'elle pourrait (peut-être) le faire sortir de sa folie meurtrière... tout en se disant que si ça rate... ben tant pis, elle mourra (et il ne se gêne pas pour lui dire qu'il n'en a rien à faire... lui ne pense qu'à Darling).

Il est effectivement très dur à lire. Mais comme je le dis aussi, j'ai eut du mal à le lâcher au début, car même si je me disais "C'est le héros, il ne peut pas mourir... pas dès le départ !", j'ai douté pendant un moment, et je voulais absolument savoir comment il allait s'en sortir. Et surtout... je voulais voir ses tortionnaires mourir dans d'atroces souffrances ! Même si ce sont des resistants, et donc théoriquement, les "gentils".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Neratiti
Rat de bibliothèque
avatar

Messages : 1497
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 37
Localisation : Sur la plage, avec Savitar

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mer 06 Nov 2013, 22:39

Cette saga a vraiment l'air géniale !
Revenir en haut Aller en bas
Magellouve
Parques
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 29
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mar 12 Nov 2013, 14:49

Elle l'est !
Mais la plupart des personnages de DH sont des enfants de chœurs à côté de ceux de The League ! Laughing

Ce tome est dur, à cause de ce que Darling subit. Mais à côté de ça, avoir un héros en mode Berserk... C'était cool ! Very Happy
Surtout qu'il était du genre gentil, toujours à pousser les autres au pardon, à se maitriser... Ben là, il change d'avis. (Même si la pile de cadavres en putréfaction devant le palais, c'est moyen niveau déco).

Pour son histoire avec Zarya... Pas simple, en effet.
Elle ne savait pas que c'était lui que ses hommes avaient pris (en même temps, si elle avait été un peu moins con, elle l'aurait reconnu...), et elle ne savaient pas qu'ils avaient torturé (le mot est faible) le prisonnier pendant tous ces mois. Mais en tant que chef, elle aurait dû le savoir !
Pour Darling, elle l'a trahi. Livré aux pires des tortionnaires, laissé sans défense, alors qu'elle aurait pu empêcher tout ça.

Elle, en soit, tout ce qu'elle a lui reprocher (un certain temps... elle m'a agacée pour ça), c'est qu'il n'en avait rien à foutre d'elle quand il s'est remis (Je doute que qui que ce soit eu été plus clément. Il aurait pu demander à n'importe qui de la buter, tous ses amis l'auraient fait avec joie).

Bref, les mauvais souvenirs, les griefs... Pas simple de passer par dessus.

Mais comme le dit Maris quand il fait récupérer Zarya : Soit elle arrive à sauver Darling de sa propre folie, soit elle y reste. Dans tous les cas, rien à perdre. Et on est d'accord avec Maris.
Revenir en haut Aller en bas
superama
Lecteur insomniaque
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 18/08/2013
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Mer 13 Nov 2013, 18:50

Maris est juste... mon personnage préféré Very Happy donc, je suis bien contente qu'il ait eu sa p'tite histoire avec Cloak & Silence <3 même si ce n'est qu'une nouvelle, il la mérite amplement Smile d'ailleurs, c'est trop drôle de voir Darling jaloux Razz

il faut aussi dire que Z cherchait son amant comme une folle, se fichant complètement de ce que ses hommes faisaient du prisonnier ^^ Darling a eu du mal à la pardonner,
Spoiler:
 

perso, je trouve les tortures de Darling plus atroces que celles infligées sur Acheron >.<
Revenir en haut Aller en bas
Magellouve
Parques
avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 29
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Jeu 14 Nov 2013, 13:24

Oui, carrément...
Et puis, en arrivant à ses 21 ans, Acheron a été guéri de tout ce qu'on lui a fait subir. Pas Darling, qui ne guérira jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Lun 10 Fév 2014, 19:48

Il n'y a que moi qui ait été frustrée ? Je trouve que les tortionnaires de Darling sont morts trop rapidement, j'aurais aimé les voir supplier à genoux  Twisted Evil Et avoir tellement la trouille qu'ils se mettent à pleurer comme des fillettes (surtout celui qui a gravé son nom sur Darling, entre autre).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Hylonomé
Parques
avatar

Messages : 2144
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32
Localisation : Territoire Carnutes, non loin de Cenabum.

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Dim 11 Mai 2014, 15:39

Ajout du résumé en français... et sincèrement, moi, il me donne envie de les lire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mélite
Rat de bibliothèque
avatar

Messages : 1396
Date d'inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Dim 01 Nov 2015, 21:27

C'est un tome intense, difficile de le voir autrement. Un tome à placer aux côtés d'Acheron et de Styxx compte-tenu de son contenu assez violent. Ce n'est pas un livre que tout le monde aimera. Le monde de The League est depuis le début bien plus sombre et cruel que celui des Dark-Hunter, et ce tome nous le montre une fois de plus. Certains scènes s'avèrent particulièrement difficiles à lire, même si Sherrilyn Kenyon essaye de ne pas aller trop loin dans les descriptions.

Darling rappelle Styxx sur bien des points, ou plutôt Styxx rappelle Darling sur bien des points vu que Born of Silence date de mai 2012, tandis que Styxx date de septembre 2013. Ces deux personnages sont assez semblables, avec une enfance atrocement semblable. Tout comme pour Styxx, il y a eu des moments où je me suis demandé si pour son propre bien, il n'aurait pas été mieux pour Darling que ses tentatives de suicide aboutissent. Heureusement que sa vie s'améliore par la suite, heureusement.

Contrairement à Styxx, Darling va entrer dans une phase de folie meurtrière de vengeance. Bien qu'on ne devrait pas cautionner ça moralement, c'est difficile de vraiment être contre en lisant le livre. Après avoir assisté en tant que lecteur aux horreurs que Darling a subit gratuitement, on est forcé de comprendre la rage qui l'anime. Encore plus fort, on se dit que si Darling n'avait pas tué ces monstres, ils auraient pu faire du mal à d'autres par la suite. C'est ce qui fait que même si on sait que la violence ce n'est pas bien, on ne peut pas pleurer la mort de monstres cruels qui ne laissent derrière eux que sang et horreur.

Par contre, une chose que je regrette, c'est certains stéréotypes sur les gays qui sont rabâchés. Il y a certains moments où Sherrilyn Kenyon va contre certains stéréotypes, et d'autres fois où se demande si elle ne fonce pas dedans. On voit qu'elle veut bien faire, mais parfois on se demande si elle n'a pas eu quelques difficultés à manier le sujet. Ce sera plus simple de se faire une idée avec le prochain tome, qui je sais déjà, concerne Maris. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Lun 02 Nov 2015, 11:47

Exactement ce que je me suis dit en lisant Styxx... son histoire faisait écho à celle de Darling ^^.
Je ne sais pas toi, mais malgré la violence parfois difficilement supportable des premiers chapitres, j'avais du mal à m'arrêter de lire. J'ai dut m'arrêter pour manger... j'ai expédié mon repas Smile Je voulais absolument savoir comment il allait s'en sortir, et surtout, voir comment Zarya allait réagir en apprenant la vérité.
Ça peut paraître bizarre, mais j'adore ce genre de scène... lorsque les membres de la Résistance se rendent compte qu'ils viennent de torturer leur héros. La seule chose que j'ai regretté, c'est que leur fin soit trop rapide.
Le comportement de Maris envers Zarya aussi... type "Je te déteste pour ce que tu as fait... ton sort m'indiffère. Mais si tu peux l'aider, je t'épargne. Dans le cas contraire, je te laisse mourir sans état d'âme avec ta culpabilité". (Et il ne se gêne pas pour lui montrer en détails les tortures que Darling a subit).
C'est vraiment mon livre préféré.
Et puis accessoirement, j'adore Maris ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Mélite
Rat de bibliothèque
avatar

Messages : 1396
Date d'inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Lun 02 Nov 2015, 12:07

On a du mal à s'arrêter de lire parce qu'on veut le voir réussir à se redresser, à reprendre goût à la vie, à être heureux. On veut lire qu'il arrête de souffrir, et que même s'il n'oubliera jamais, il y a un meilleur après et que ça valait la peine qu'il reste en vie, qu'il se batte. C'est l'espoir d'un message d'espoir qui nous fait continuer.

Zarya...Je voulais voir sa réaction quelque part, mais en même temps jamais ça n'enlèvera la souffrance que Darling a pu ressentir de savoir qu'elle avait un rôle dans ses mois de torture. Heureusement que par la suite elle montre qu'elle n'a jamais voulu tout ça, heureusement qu'elle met en avant que son inquiétude pour Zeke l’empêchait de voir ce qu'il se passait sous ses yeux... Mais ça n'effacera jamais le passé. Darling n'est plus celui qu'il était avant. Même s'il montre déjà moins d'insanité, il reste sauvage.

C'est difficile de ne pas adorer Maris. Very Happy
Maris est juste génial. Il est totalement badass, peut-être le personnage le plus fort de la série, mais pourtant c'est l'un des personnages les plus adorables. Heureusement qu'il n'aime pas la violence, sans quoi le monde serait déjà à feu et à sang.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénora
Parques
avatar

Messages : 3000
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Lun 02 Nov 2015, 14:49

Je ne suis d'ailleurs pas certaine que Darling ait complètement pardonné à Zarya.
Même si en soit, elle ne lui a physiquement rien fait, ça reste compliqué. La voir doit lui rappeler ce que son équipe lui a fait, ça ne s'oublie jamais, quelques soit les sentiments qu'il éprouve pour elle ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dark-hunters.fr/site/
Mélite
Rat de bibliothèque
avatar

Messages : 1396
Date d'inscription : 21/01/2013

MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   Lun 02 Nov 2015, 15:07

Pardonner, peut-être, oublier, jamais. On n'en attend pas moins. Les tortures qu'ils lui ont fait subit pour leur simple plaisir, sans même à chercher à comprendre, juste parce que c'était un aristo... Je n'arrive même pas à me dire que c'est pire puisque c'était leur allié, dans le sens où même s'il ne l'avait pas été, ça n'excuse en rien ce qu'ils lui ont fait subir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THE LEAGUE #5 - Born of Silence   

Revenir en haut Aller en bas
 

THE LEAGUE #5 - Born of Silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sherrilyn Kenyon : le forum francophone :: LES LIVRES DE SHERRILYN KENYON :: THE LEAGUE :: THE LEAGUE : NEMESIS RISING / NEMESIS LEGACY-